Achat de piscines : ne plongez pas tête la première sous peine de boire la tasse

piscine

Les prix de vente des piscines semi-enterrées sont en baisse. Pour autant, ce n’est pas une raison pour se jeter à l’eau tête baissée

 Depuis le temps que vous en rêviez ! Votre décision est prise. Avant la fin de l’été, vous pourrez piquer une tête dans votre piscine. Attention cependant à ne pas couler à pic votre budget.

Selon un article publié sur le site capital.fr, « les ventes de bassins semi-enterrés pourrait chuter de 10 à 15 % » en 2012. Chiffres confirmés par la Fédération des professionnels de la piscine. La faute à un été maussade.

Du coup, sur internet le « cours » de la piscine connaît un trou d’air. Imaginez un peu : des « bassins en bois de 20 mètres carrés, à moins de 3 000 euros. Soit 20 % de ristourne ». Tentant. Seulement, il faut bien avoir à l’esprit tous les frais engendrés par cette installation.

Légalement, vous devez être équipé avec un système d’alarme. Au cas où un enfant s’approcherait de celle-ci. Ou tomberait dans l’eau. Comptez une fourchette de prix entre 250 et 1 000 €. Ajoutez à cela des fournitures annexes comme des barrières de sécurité.

Viennent ensuite les frais garantissant un filtrage et une décontamination du bassin. Vous imaginez bien que ce serait un vrai « bouillon de cultures » dans le cas contraire. Du coup, le budget peut monter à 350 euros par an. Sans comptez une éventuelle pompe à chaleur.

Dernière chose rappelée par capital.fr : si le bassin fait plus de 10 mètres carrés, vous devez le déclarer au fisc. Résultat des courses : une augmentation de votre taxe foncière est à craindre.

Laisser un commentaire

Entrez votre adresse email pour rester informé de l'actualité shopping et conso et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.