Actualités consommation

L’autopartage, louer sa voiture entre particuliers

La location entre particulier gagne du terrain en France. Pour louer sa voiture sans risques, il vaut mieux suivre quelques conseils.

La location de voiture entre particuliers, les bonnes pratiques

La location de voiture entre particulier a le vent en poupe. Car tout peut se louer. Si la location est assez naturelle pour les anglo-saxons, elle l’est encore beaucoup moins en France. Nous autres Français, aimons posséder.
Et pour la voiture, il y a les « pros » et les « antis ». Et la majorité des gens entre les deux. Leur avis penchant d’un côté à l’autre au gré de l’actualité. Vaste sujet en effet.

Sans faire de généralité, il semblerait que sa possession ne soit plus l’ultime but à atteindre. L’époque où celle-ci était le symbole quasi « phallique » de conducteurs énervés derrière leur volant semble en partie révolue.autopartage

La location, une pratique qui monte en France

Pourtant, louer au lieu d’acheter peut représenter un certain nombre d’avantages : on peut alors disposer d’un matériel plus haut de gamme qu’il nous aurait été difficile de payer au comptant. Une personne qui loue son électroménager peut disposer ainsi d’un lave-linge dernier cri pour des mensualités abordables. Au bout de 5 ans, elle repart alors sur une nouvelle location avec un modèle plus récent. C’est la formule proposée par exemple par le site Lokéo, une filiale de Boulanger, lequel assure par ailleurs la livraison, l’installation et le service après-vente.

Se défaire de l’idée de possession

Proposer la location plutôt que l’achat existe depuis plusieurs années dans notre pays, et commence à entrer dans les moeurs. Ce n’est pas étonnant dans un contexte où chaque dépense compte. C’est également une évolution des mentalités. Il faut pouvoir se dire que l’objet qu’on utilise n’est pas à soi et se défaire de cette notion de propriété qui nous est chère. Et certains professionnels l’on bien compris. Par exemple, ceux qui pratiquent la photo, qui s’est au passage considérablement démocratisée ces dernières années avec le numérique, savent bien que le matériel, dès qu’on souhaite pratiquer sérieusement, coûte très cher. Quand on souhaite passer un stade, un boitier numérique moyen de gamme peut dépasser le millier d’euros. Je ne parle même pas des objectifs dont certains s’achètent entre 1500 et 2500 euros. Et quand on pratique assidument la photo, on commence vite à lorgner sur ce type de matériel. C’est ainsi que j’ai cherché à louer des objectifs. Pouvoir essayer un objectif sans prendre de risque, ou pour des besoins ponctuels (mariage, voyage) la possibilité de louer m’est apparue une très bonne solution mais pas forcément évidente à mettre en pratique. J’ai découvert que c’était assez courant pour les américains. Ils ont très bien compris que louer était une façon de pouvoir se faire plaisir en utilisant du matériel qu’on ne pourrait pas se payer autrement. C’est particulièrement vrai dans la photo où les besoins sont ponctuels. En France, quelques sites permettent de louer un objectif photo pour une centaine d’euros la semaine, alors que son prix est de plus de 2500 euros !

Louer sa voiture, rémunérateur et tendance

Enfin, s’il y a un secteur où la location est une pratique courante, c’est bien la voiture. On a tous un jour ou l’autre eu recours à une agence de location ou un site en ligne de location de voiture. Mais il est également possible de louer sa voiture entre particuliers. Et là, question tarif, c’est beaucoup moins cher. Admettons que vous disposiez d’un véhicule que vous n’utilisez pas tous les jours, le mettre en location peut constituer une façon d’arrondir vos fins de mois tout en rendant service à quelqu’un. C’est le principe de l’auto-partage. Mais attention à bien encadrer sa location sous peine de déboires…

L’ère du partage

Les conductrices, quant à elles, n’ont que très rarement eu un rapport similaire avec leur auto. Car moins que l’affirmation d’une réussite professionnelle égocentrique, notre véhicule personnel semble désormais entrer dans l’ère du partage avec autrui. But : faire des économies et préserver l’environnement. Pour d’autres, c’est également l’occasion de rencontrer du monde.
Un mode de transport alternatif qui fait de plus en plus d’adeptes. Surtout en période de vacances. Preuve en est, la (re)découverte d’un site web. Son nom : mavoiturealouer.com. Un article du site ecommercemag précise : il « se pose en alternative aux services de location professionnels ».

Succès du covoiturage

Autre exemple de partage de véhicules. Celui initié par la plate-forme Covoiturage.fr. Et je ne dis pas cela parce que j’en suis un utilisateur ponctuel. Il y a d’autres sites dans le même genre. Selon une brève de terraeco.net, le site enregistre pour le week-end prochain près de 348 000 demandes. Un cas concret ? Sur « un trajet Lyon-Montpellier, un conducteur seul aurait payé 66 euros ». Via ce nouveau mode de déplacement, les frais sont partagés. Avec trois passagers payant 22 euros chacun l’affaire est intéressante pour tout le monde.

Dilemme entre écologie et économie

Le seul bémol, finalement, réside dans l’argument même de mavoiturealouer.com : « chaque voiture partagée diminue la nécessité d’en produire de nouvelles« . A l’heure de coupes drastiques dans les effectifs de l’industrie automobile, notamment en France, l’équilibre entre économie de marché et protection de l’environnement est toujours aussi délicat à trouver.

Comment louer sa voiture en toute sécurité ?

Pour être tranquille, mieux vaut passer par l’intermédiaire d’un site spécialisé qui sécurisera l’opération entre le loueur et le locataire plutôt que de tenter le diable en voulant louer son véhicule par ses propres moyens.
Car en effet, s’il vous prenez l’idée de louer votre cabriolet à 50 000 euros via une petite annonce, vous prenez un gros risque de ne jamais revoir votre voiture… Autant dire que dans ce cas, l’assurance ne remboursera rien. Il vaut donc mieux passer par un site d’auto-partage, même si celui-ci prend au passage une commission de l’ordre de 30% et pouvoir être protégé en cas de problème. La tranquillité n’a ici pas de prix.

Alice Silvor

Par

suivez-moi sur Google+ Alice Silvor


Passionnée de mode, de bons plans et de bons petits plats, un peu geek sur les bords, j'aime passer mon temps à dénicher les meilleures astuces pour alléger mes dépenses


Laisser un commentaire

Abonnez-vous par email.

Entrez votre adresse email pour rester informé de l'actualité shopping et conso et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.