Actualités consommation

Carrefour lance le compte bancaire C-zam

De nouveaux concepts bancaires montrent qu’il est possible d’ouvrir un compte en dehors des agences bancaires traditionnelles, sans conseiller, à l’image de C-zam lancé récemment par Carrefour.

En plus de son réseau de grande distribution ou son service de courses en ligne avec Carrefour Drive, l’enseigne Carrefour se diversifie et renforce aujourd’hui sa présence dans le secteur bancaire en proposant un compte disponible hors du réseau bancaire traditionnel.
Le pack C-zam est accessible à tous les plus de 18 ans, sans condition de ressources. Il s’adresse plus particulièrement aux jeunes. « Le marché évolue, il y a un besoin de fluidité et de simplicité, explique Julien Jaillot, directeur général de Carrefour Banque. La banque doit devenir accessible à tous, y compris les personnes en interdit bancaire. Nous considérons qu’elles aussi ont le droit d’avoir accès à ces services. »

Carrefour bouscule les codes du marché des comptes bancaires en proposant un coffret d’ouverture de compte pour 5€. Il contient une carte Internationale Mastercard et une notice pour ouvrir son compte courant, sur internet. Son coüt de fonctionnement est fixé à 1€ par mois. Il n’autorise cependant pas le découvert. Toutefois, tout retrait depuis un distributeur autre que Carrefour ou BNP est facturé 1€.

Il ne faut pas plus de 10 minutes pour remplir le formulaire d’inscription après installation de l’application sur son smartphone. Une copie de sa pièce d’identité et un justificatif de domicile sont nécessaires pour ouvrir ce compte. Ensuite, il suffit de l’alimenter par virement pour pouvoir utiliser la carte privative.

Depuis de nombreuses années, Carrefour propose des services bancaires et des assurances. Le géant de la grande distribution affiche ses ambitions. « L’objectif est de conquérir de nouveaux clients. Un client C-Zam sera aussi un client Carrefour Banque et Assurances. Nous serons très heureux de lui proposer des produits d’assurances ou un prêt personnel », poursuit Julien Jaillot.

Le compte C-zam est similaire au compte Nickel lancé par les buralistes il y a 3 ans. Il le concurrence directement. C-Zam coûte 12€ par an contre 20€ pour le Compte-Nickel. Mais le compte Carrefour ne propose pas tous les services que l’on pourrait attendre d’un compte bancaire classique. Contrairement au compte Nickel, on ne peut pas par exemple y déposer des espèces. Toutes les transactions s’effectuent par virement. Les deux comptes ont également un point commun pénalisant. On ne peut ni déposer ni émettre de chèque sur son compte.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous par email.

Entrez votre adresse email pour rester informé de l'actualité shopping et conso et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.