Actualités consommation

L’impôt à la source en question en juin

Lors de la campagne présidentielle, le nouveau Président de la République Emmanuel Macron avait émis le souhait d’expérimenter l’impôt à la source avant de le généraliser.

C’est Benjamin Griveaux, porte-parole du parti La République En Marche qui a annoncé en fin de semaine dernière la réalisation d’un audit en juin sur le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Il permettra de déterminer s’il faut le reporter ou le mettre en place dès le 1er janvier 2018, comme le souhaitait le précédent gouvernement.

Le prélèvement à la source permettrait de collecter l’impôt l’année du versement du revenu. Actuellement, il est prélevé l’année suivante. Cette mesure avait été votée dans le cadre de la loi de Finances 2017 par le gouvernement sortant. Cette mise en place suscite de vives inquiétudes de la part du patronat.

La Confédération des petites et moyennes entreprises semble satisfaite de cette décision. Dans un communiqué récemment publié, elle s’est félicitée de cette concertation et a parlé d’une « proposition de bon sens ». Elle rappelle en outre son opposition à prélever l’impôt directement sur la feuille de salaire. Ce sont des contraintes supplémentaires pour les entreprises.

Cette réforme si elle est mal organisée risque de devenir un facteur de tension sociale dans les entreprises. « Ce système complexifierait davantage des vies d’entrepreneurs déjà rendues compliquées par un trop-plein de réglementation ». « Les patrons ne sont pas des percepteurs, ni des collecteurs d’impôt », explique l’organisation patronale.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous par email.

Entrez votre adresse email pour rester informé de l'actualité shopping et conso et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.