Actualités consommation

Electricité, gaz ou fioul : ne gaspillez pas l’énergie !

Le chauffage représente un poste de dépense important des ménages et il est de plus en plus coûteux. Comment faire alors baisser ses dépenses énergétiques ?

Comment faire des économies pour se chauffer ?

Quand vient l’automne (et les baisses de température), ce ne sont pas seulement les feuilles mortes qui se ramassent à la pelle mais souvent aussi les euros au bas de votre facture énergétique.

Comment y remédier ? Pas de solution miracle, mais quelques conseils pratiques de la part de la rédaction de CeriseClub.

gaz

Question chauffage, le gaz naturel est moins cher que l’électricité

L’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), qui étudie l’évolution des consommations en France au cours du temps, indique que les dépenses énergétiques représentent près de 9% des dépenses d’un ménage, au même titre que l’habillement par exemple. Toutefois, selon que l’on se chauffe au gaz, à l’électricité ou au fioul, les écarts peuvent être importants. Par exemple, le gaz reste le mode de chauffage le moins cher, malgré son augmentation constante ces 20 dernières années. Tandis que l’électricité reste l’énergie la plus chère et est encore utilisée par 35% des ménages.
Si le coût de l’énergie n’a cessé d’augmenté entre 2000 et 2011, passant en moyenne de 1368€ à 1806€, on peut noter une stabilisation ces dernières années et même une diminution en 2015. Cela peut s’expliquer en partie par la baisse spectaculaire du fioul en 2010.
Mais le constat général qu’il faut garder en tête est que le coût de l’énergie augmente, inéluctablement, et n’est pas compensé par une baisse ponctuelle d’un type d’énergie. Globalement, l’électricité a été multiplié par 7 en 40 ans et les analystes prévoient un triplement pour les 20 prochaines années.

Changer de fournisseur d’énergie pour faire baisser la facture ?

Le marché, ouvert à la concurrence depuis 2007, n’a pourtant pas permis au consommateur de bénéficier de prix cassés sur l’énergie. Selon, le magazine « 60 Millions de consommateurs », changer de fournisseur permet toutefois de limiter un peu les frais. Une maison chauffée à l’électricité peut voir sa facture baisser de 73€ pour 1900€ de budget annuel en fonction du fournisseur.

Une habitation alimentée en gaz naturel aura une baisse de l’ordre de 79€ pour 1500€ de budget annuel. Selon le magazine, la libéralisation peut être piégeuse. Par exemple, « l’offre EDF en gaz est hors de prix ».

Toutefois la prudence reste de mise. D’autant que certaines méthodes de démarchages des fournisseurs d’énergie comme Poweo ou Direct Energie ont fait la polémique par le passé. Depuis, il semblerait que ces entreprises aient fait le « ménage » des commerciaux indélicats.

Changer de type d’énergie pour se chauffer

Ce n’est pas toujours facile car cela nécessite parfois des travaux coûteux. D’autant que « la crise de la dette », comme il est désormais coutume de la nommer, étant passée par là, les choses évoluent. Et pas dans le bon sens pour le consommateur. Si le bois reste le mode de chauffage le moins cher, il est aussi particulièrement polluant pour la planète de par les émissions dans l’atmosphère. En tout état de cause, pour bénéficier d’un mode de chauffage à haut rendement qui limite le gaspillage énergétique, il faudra engager des travaux. Et même si des aides existent, le coût d’une nouvelle installation reste une dépense importante.

L’énergie solaire, la solution ?

Encouragée dans un premier temps puis stoppée dans son élan à partir de 2006, le photovoltaïque semble revenir en force. C’est bien une véritable alternative à l’augmentation des dépenses énergétiques. Si le coût d’installation reste cher (compter à partir de 1000€ pour un panneau photovoltaïque), la rentabilité se calcule sur le long terme. L’énergie produite avec le soleil est gratuite et permet selon la surface couverte par les panneaux d’être totalement autonome pour la production d’eau chaude et de chauffage. Des aides existent comme la TVA réduite et le crédit d’impôt, voire des aides régionales ou subventions locales.

Les gestes simples pour faire baisser sa facture

S’il n’est pas possible d’engager des travaux, on peut toutefois adopter certains gestes qui permettront de faire baisser sa consommation.
Ainsi, baisser le chauffage d’un degré permet une économie de 7% de sa consommation. Et lorsqu’on s’absente, il vaut mieux baisser le chauffage que le couper complètement car en effet, le besoin en énergie nécessaire pour faire remonter la température sera plus important si la température du logement est trop basse.
Faire la chasse aux entrées d’air permet d’éviter les pertes de chaleur. Si une fenêtre laisse passer un courant d’air, l’isoler avec de la mousse calfeutrante permet de diminuer les déperditions de chaleur.

Alice Silvor

Par

suivez-moi sur Google+ Alice Silvor


Passionnée de mode, de bons plans et de bons petits plats, un peu geek sur les bords, j'aime passer mon temps à dénicher les meilleures astuces pour alléger mes dépenses


Laisser un commentaire

Abonnez-vous par email.

Entrez votre adresse email pour rester informé de l'actualité shopping et conso et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.